TYROL ITALIEN, massif de l'ORTLES, 10-18 Avril (Pâques) 1954.
Bormio - Santa Caterina - Forno - Ref. Branca - Matteo (3648 m) - Vioz (3644) - Pallon della Mare (3704 m) - Cevedale (3764 m) - Ref. Pizzini - Gran Zebrü (3859 m) - val dello Zebrü - Bormio.


En 1954, J.-L. B., le plus imaginatif, connaisseur ou aventureux des amis de LS proposait d'aller passer une semaine dans le Tyrol italien, au Sud de l'Ortles. Cette région avait été le lieu d'affrontement, pendant la guerre 1914-18 entre l'Italie et l'Autriche. Souvenez-vous, la bataille de la Piave, plus à l'Est dans le Haut-Adige, "L"Adieu aux Armes" de Hemingway. Des restes de fortifications et de barbelés existaient encore sur la crête frontière Nord. On était en Italie et l'allemand y était parlé. C'était une vraie aventure: le train jusqu'à Milan, puis changement pour prendre celui filant au Nord en longeant le lac de Côme, l'angoisse de changer à Sondrio; et ensuite celui montant à Bormio. Bormio, au pied du col du Stelvio, qui allait devenir une station de ski et accueillir les championnats du monde de ski alpin en 1985, était une ancienne station thermale. C'était en 1954 un véritable trou, d'aspect misérable! Où donc, J.-L. B., l'organisateur de cette randonnée, spécialiste de la vallée d'Aoste, avait-il trouvé les horaires, les cartes, itinéraires, etc...? Comment avait-il donc fait les réservations dans les 2 refuges? Il n'y avait pas internet et les courriels, que la poste, le téléphone peut-être. Ils étaient 5 à participer à cette aventure (photos de J.-L. Blanc. & P. Schick.).

LS 54-84
Carte Michelin de 1990 montrant la région visitée: à droite de Bormio: Matteo, Cevedale et Gran Zebru.

LS 54-83
Carte détaillée d'époque montrant les itinéraires parcourus et les sommet gravis surlignés en vert. La grille mètrique est de 5 km.

LS 54-86 t  LS 54-87 t
Après être monté de Bormio à Santa Caterina en bus (ou en taxi?), LS et ses amis montent à Forno à pied, sacs et skis sur une charrette tirée par un mulet.
Forno était une station d'altitude de l'époque mussolinienne à l'abandon.

LS 54-89 t  LS 54-91 t
A Forno, on voyait encore, à gauche, l'ancien tremplin de saut à skis avec la vue sur le vallon de Branca, où se trouvait le refuge du même nom, à droite.

LS 54-94 t  LS 54-93 t
A gauche, le glacier de Forno; à droite vue sur le Matteo.
LS 54-97 t  LS 54-98 t
Le sommet du Matteo, à gauche. A droite, la vue depuis le sommet du Matteo, une immensité de montagnes inconnues.


LS 54-99 t  LS 54-101 t
A gauche, la montée au Vioz domine le glacier de Forno. A droite, le sommet du Vioz permet de reconnaître les Dolomites, au loin, avec le refuge de Mantova, en bas à gauche.

LS 54-102 t  LS 54-103 t
La montée au Cevedale passe par le Pallon della Mare, avec vue sur le Vioz, gravi la veille.

LS 54-105 t  LS 54-106 t
L'approche du Cevedale, à gauche, et la montée au sommet, à droite, avec le Gran Zebrü au fond.

LS 54-112:2 t  LS 54-111 t
A gauche, la descente du Cevedale était superbe. On passait au pied du Monte Pasquale.

Le lendemain, l'équipe redescendait à Forno puis montait vers le Nord au refuge Pizzini pour y faire le Gran Zebrü.

LS 54-113 t  LS 54-112:1 t
A gauche, depuis la terrasse du refuge Pizzini, vue sur le Matteo, gravi depuis le refuge Branca.
A droite, le Gran Zebrü, vu en descendant du Cevedale. La semaine s'était terminée par son ascension, par l'arête centrale, avec un temps douteux.
Les barbelés et défenses de la guerre 14-18 y existaient encore; la carte mentionnait, sur le col ouest, caverne di Alpini.

Du refuge Pizzini, le retour à Bormio se faisait directement, via le col du Zebrü, par le val du Zebrü, vallée malcommode, aux pentes avalancheuses.

LS 54-114 t  LS 54-115 t
La descente du val dello Zebrü et l'arrivée à Bormio, plutôt misérable.

LS 54-119 t
Les vespasiennes de la gare de Bormio...


Jeunes années
Haut-Valais
Massif des Mischabels
Zermatt (Mont Rose / Cervin)
Anniviers
Hérens
Ferret-Combin
Mont Blanc CH
Mont Blanc F
Hautes Routes
Préalpes
Hautes Alpes Calcaires
Vallée d'Aoste
Dauphiné
Tyrol italien
Pyrénées


Haut de page