REGION de ZERMATT - MASSIF du MONT ROSE et CERVIN.

La région de Zermatt a été peu visitée par LS, auteur de ce site; cette région était relativement éloignée de Vevey-Lausanne, et si elle était bien desservie par le train, jusqu’à Viège par les CFF et ensuite par le train à écartement mètrique Viège-Zermatt, le coût du billet était prohibitif, surtout en ajoutant le prix pour monter au Gornergrat. A Zermatt, le logement était aussi très cher, la langue allemande (Schwytzertütsch), et l’accueil pas franchement cordial de la part des guides et gardiens de cabanes envers des jeunes gens sans guides... Et puis, à part le Mont Rose et le Cervin, la plupart des 4000, Dent d’Hérens, Dent Blanche, Obergabelhorn, Rothorn et Weisshorn pouvaient être atteints par leurs versants Nord, depuis les vallées d’Hérens et d’Anniviers, plus accessibles et où l’on était reçu amicalement par les habitants, guides et gardiens de cabanes.

coupe nappe Mt. Rose
Cette coupe structurale montre que l'origine de la nappe de la Dent Blanche à laquelle appartient le Cervin est à rechercher dans la zone sud-alpine,
et que le massif du Mont Rose appartient à la zone la plus ancienne des nappes Pennines.
(d'après Escher, Masson & Steck, in Mém. Inst. Géol. Uni Lausanne, 1988/2)



Mont Rose : Cabane du Mont Rose (2883 m) - Castor (4228 m) - Pointe Dufour (4634 m) - Refuge Mezzalama (3004 m) - Pollux (4091 m) - Breithorn (4164 m) - Cervinia-Breuil - Entrèves - col Ferret - Orsières (28 Mai - 5 Juin1955).


Le massif du Mont Rose est accessible depuis la cabane du Mont Rose, anciennement cabane Bétemps, elle-même facilement joignable depuis la station de Rotenboden du chemin de fer à crémaillère du Gornergrat. Le Mont Rose, c’était un sommet comme le Mont Blanc ou le Cervin, un classique qu’il fallait avoir fait, à skis de préférence. C’était la seconde fois que LS le tentait, la première, à skis déjà, ayant échoué un an auparavant pour cause de mauvais temps. Cette fois-ci, le beau temps est là, et LS et ses amis atteignent la cabane du Mont Rose depuis le Gornergrat. Le gardien, un ancien guide terminant sa carrière, est grognon et autoritaire... Peu de monde, pourtant. Le plan est de faire le Castor, à titre d’entraînement à l’altitude, puis la pointe Dufour, plus haut sommet du Mont Rose; ensuite de traverser par le col de Schwarztor, entre Pollux et Breithorn, sur le versant italien, de faire étape au refuge Mezzalama, puis de traverser sur Breuil-Cervinia (Breuil est l’ancien nom, rebaptisé Cervinia, plus pompeux et italien, sous Mussolini) en passant par le Pollux et le Breithorn. Pour le retour en Suisse, le projet est d’aller de Cervinia à Entrèves en bus, de coucher à Entrèves et de monter par le téléphérique au col du Géant; l’ascension de la Dent du Géant était une option. Descente par le glacier du Géant dans la vallée de Chamonix et retour par la ligne à voie mètrique Chamonix-Vallorcine-Martigny; vaste programme, stoppé à Entrèves par le mauvais temps. Le retour en Suisse se fera depuis Entrèves par le val Ferret italien, le grand col Ferret, le val Ferret suisse et Martigny (photos L. Saugy).


Mont-Rose
Vue actuelle du massif du Mont Rose depuis le Gornergrat.
De gauche à droite: le Mont Rose proprement dit (4634 m pour la pointe Dufour), le Lyskamm (4527 m), Castor (4228 m), Pollux (4091 m), le Breithorn (4164 m).
(photographie actuelle trouvée sur le web, anonyme)

carte Zermatt copie
Carte de la chaîne du Mont Rose et du Cervin (Google maps).
Légende: 1- Cervin, 2- Breithorn, 3-Pollux, 4-Castor, 5-Lyskamm W, 6-Lyskamm E, 7-Pointe Dufour, 8-Monte Moro.
Cab. Schönbühl, cab. Hörnli, cab. Mezzalama, cab. Mont Rose, Ref. Testa Griggia, cab. Gandegg, Ref. Margerita.


LS 55-45 t  LS 55-46 t
Depuis la cabane du Mont Rose, vue sur le Lyskamm, à gauche, et Castor et Pollux, à droite.

LS 55-54 t
Le Cervin, à l’extrêmité du glacier du Gorner, depuis la cabane du Mont Rose.

LS 55-50 tLS 55-52 t
Les lagopèdes et marmottes sont les hôtes habituels des rochers entourant la cabane du Mont Rose; ils ne se laissent pas photographier facilement.

LS 55-55 t  LS 55-57 t
Montée au Castor.

LS 55-58 t  LS 55-59 t
Montée à la Pointe Dufour: à gauche vue sur la Nordend, à droite sur la Pointe Dufour.

LS 55-63 t
Depuis le sommet de la pointe Dufour, vue sur la Nordend.

LS 55-70 t  LS 55-65b t
En montant au col de Schwarztor, vue sur le Cervin, à gauche et sur le Breithorn, à droite.

LS 55-64 t  LS 55-66 t
En montant au col de Schwarztor, vue sur le Lyskam, à gauche et sur le Mont Rose, à droite.

LS 55-69 t  LS 55-67 t
A gauche, le col de Schwarztor. A droite dans les séracs du glacier de Schwarztor.




LS 55-71 t  LS 55-79 t
Au col de Schwarztor, le Pollux, à gauche et la vue sur l’Italie, à droite.

LS 55-73 t
Sous le col de Schwarztor, le refuge de Mezzalama est bien là, comme indiqué sur la carte. Il est dans un état innommable.
Le groupe y passe la nuit, avant de monter, le lendemain, au Pollux et au Breithorn.

LS 55-76 t  LS 55-78 t

Au sommet du Pollux, avec vue sur le Lyskam.

LS 55-80 t
Montée au Breithorn.

Après l’ascension du Pollux et du Breithorn, l’équipe de LS rejoint Testa Grigia, station terminale du téléphérique montant de Cervinia; les passeports devaient être visés, avant de descendre à Cervinia. Logement dans un petit hôtel où traînait encore au fond d’un placard la tente de Whymper, photographiée par G. Saugy en 1954 (voir page Zermatt d’Hélène Brandt); qu’est devenue cette relique? Le lendemain, trajet en bus jusqu’à Entrèves via Courmayeur, où le mauvais temps surprenait le groupe et lui interdisait de monter au col du Géant par le téléphérique pour descendre sur Chamonix; 2 jours passés dans un petit hôtel, avec comme seule distraction la visite de la chapelle N. D. de la Guérison, à l’entrée du val Veni; chapelle connue pour les ex-votos couvrant ses murs, accrochés par des malades guéris ou voyageurs rescapés. Tous ces ex-votos auraient mérité d'être photographiés pour passer à la postérité, c'est beau, la foi! Finalement, LS et ses amis se décidaient à rentrer en Suisse par le val Ferret italien, le grand col Ferret, le val Ferret suisse, la Fouly, à pied jusqu’à Orsières, longue étape... Le tunnel du Mont Blanc n’existait pas encore, ni celui du Grand St. Bernard.


LS 55-81 t  ND Guérison t
A gauche, vue d’Entrèves avec le versant Brenva du Mont Blanc.
A droite, la chapelle N. D. de la Guérison (photo P. Tairraz; R. Frison-Roche & P Tairraz, Mont Blanc aux 7 Vallées, Arthaud éd. 1959).

LS 55-82 t  LS 55-83 t
A gauche, le début du val Ferret italien. A droite, le refuge Helena avec le Dolent, au milieu à l’arrière plan, moins impressionnant du côté italien que du côté suisse





Cervin par l’arête de Zmutt (Sept. 1954).

Aucun souvenir photographique de cette ascension. En Septembre 1954, LS et un camarade d’études profitaient d’un temps superbe pour faire le Cervin. Ils râclaient leurs fonds de tiroirs pour s’offrir le train jusqu’à Zermatt et montaient à la cabane Schönbühl. Pas question de monter par le Hörnli, dont l’arête était déjà trop fréquentée dans les années 1920! L’accueil à la cabane Schönbühl est froid, pour ne pas dire glacial ou hostile; 2 jeunes gens sans guide prétendant monter au Cervin par Zmutt! Le lendemain, après des adieux brefs, ascension sans histoire, mais très engagée; l'arête était plus neigeuse que sur la photo ci-dessous; le nez de Zmutt présentait un surplomb impressionnant; d’autres y étaient passés, Alexandre Burgener en premier, il se contourne par la droite puis par la gauche, pitons et fiches les guidaient. Descente par l’arête du Hörnli, des cordes facilitaient les passages les plus délicats; le seul problème, c'était les guides zermattois qui leur marchaient littéralement dessus. Nuit dans un coin de mazot et retour le lendemain; souvenir très mitigé...


LS 55-10 t

Le Cervin vu de la Wandfluh, à la Dent Blanche, en Juillet 1955. A gauche l’arête du Hörnli, à droite l’arête italienne et la Tête du Lion.
Au milieu l’arête de Zmutt, avec son arête neigeuse, venant buter contre l’impressionant « nez » de Zmutt.
(photo Ad Bonjour)

Haut de page


Jeunes années
Haut-Valais
Massif des Mischabels
Zermatt (Mont Rose / Cervin)
Anniviers
Hérens
Ferret-Combin
Mont Blanc CH
Mont Blanc F
Hautes Routes
Préalpes
Hautes Alpes Calcaires
Vallée d'Aoste
Dauphiné
Tyrol italien
Pyrénées


Haut de page