Pétrole et géologie pétrolière
Lagos
Flore et faune
Lagune & îles côtière, Badagry
Ganvié
Oshogbo
Art Nigérian
Le Delta
Le Nord

Le NORD.

L’auteur a eu l’occasion d’aller plusieurs fois dans le Nord du Nigéria, plus précisément sur le plateau granitique de Jos (1200 m d’altitude, 500-600 000 habitants), et dans la vallée de la Bénoué (Benue). C’était toujours une expédition dont il fallait préparer la logistique bien à l’avance, afin d’éviter des désagréments et de s’assurer un confort minimal. Aller en avion à Jos nécessitait d’envoyer un employé passer la nuit à l’aéroport de Lagos au pied du guichet afin de s’assurer des réservations dans l’avion du matin, d’envoyer Range-Rover, ravitaillement et chauffeur plusieurs jours à l’avance attendre à l’aéroport, et de croiser les doigts pour qu’il arrive sain et sauf à destination car il n’y avait pas de téléphone; il fallait se munir de suffisamment d’argent (ni chèque, ni carte de crédit acceptés) pour le séjour projeté, et espérer que les hôtels, lorsqu’ils existaient, ne seraient pas complets, ou demander à une personne sur place de faire une hypothètique réservation, etc... A part le téléphone portable, il est douteux que quoi que ce soit ait changé en 20-25 ans, si ce n’est l’insécurité qui, elle, a augmenté. Sortir de l’autoroute Ibadan-Lagos avant la nuit était une précaution élémentaire de sécurité... Ne pas circuler la nuit sur n’importe quelle autre route était recommandé, lorsqu’elles étaient ouvertes. Toute circulation de nuit dans le pays Ibo, très urbanisé (du genre département 9-3, mais à l’africaine) était plus que déconseillé; et le jour...! Les épaves des véhicules abandonnées dans les fossés ou s’accumulant en bas des pentes, incitaient à la prudence. Le long de la route Port-Harcourt-Enugu, l’auteur a vu, en un mois et 3-4 passages, un malheureux cycliste tué, son cadavre gonfler, se dessécher, son vélo se faire récupérer, se faire dépouiller de ses haillons et être réduit à l’état de momie...

carte
Carte du Nigéria (atlas National Geographic, 1981). Jos (plus de 500 000 habitants) et Gombe (275 000 habitants) sont 2 villes importantes.

UN PEU de GEOLOGIE: l’auteur, à l’occasion des travaux d’Elf Nigéria en pays Ibo (Onitsha, Enugu,Nsukka) et de ses contacts avec les thésards (thèses d’Etat, 3 de ces thésards ont terminé professeurs d’université, et l’un président) et autres travaux universitaires sponsorisés par Elf-Nigéria, a eu l’occasion de se familiariser avec la géologie du bassin de la Bénoué (Benue trough), unité géologique d’une longueur de 1000 km environ. Cette unité géologique a servi de terrain d’études à des dizaines de géologues depuis les débuts de la colonisation, et il y reste encore beaucoup de choses à découvrir. Les cartes géologique et structurales ci-après permettent de situer cette unité dans l’ensemble du Nigéria et de la détailler. Ces cartes sont issues de travaux originaux de l’auteur.

Carte géol.    structural interpretation

A gauche, carte géologique de l’ensemble Nigéria-Niger-Chad-RCA. Le plateau granitique de Jos est la masse rose sur laquelle s’inscrit Nigéria, il est divisé en 2 par la vallée du Niger. Les 2/3 seulement du bassin de la Bénoué, remplis surtout de sédiments du Crétacé inférieur-supérieur (90-130 Ma) affleurent entre le massif de Jos et celui du Cameroun. A droite, carte structurale du bassin de la Bénoué (Benue trough), réalisée à partir des données géophysiques (gravimètrie & magnétisme) et photo-géologiques. Elle montre l’extension réelle du bassin de la Bénoué. Les échelles des 2 cartes sont différentes, la carte de droite ne représentant qu’une partie de celle de gauche.

profil dip Kerri-Kerri    SP 243

En opposition avec les structures gravitaires du delta, la section sismique enregistrée dans le Nord du bassin de la Bénoué, à gauche, montre une structure d’origine compressive, dite structure en palmier ou en chou-fleur. C’est une conséquence du réseau de failles coulissantes (strike-slip) Nord-Est - Sud-Ouest ayant structuré le bassin de la Bénoué (Benue trough) et tous les bassins centraux d’Afrique, et contrôlé in fine l’ouverture du delta du Niger. Ce réseau se poursuit jusque dans l’Atlantique. C’est une structure du même type et de même origine que celle photographiée par l’auteur au Spitzberg dans le Van Keulenfjord (photo de droite).

Nig 342    Nig 341
De nombreuses intrusions et coulées de basalte existent dans le bassin de la Bénoué. En se refroidissant, ces laves forment des « orgues basaltiques » dont les éléments ont une section hexagonale.

Nig 343    

Les grès de Bima sont une des formations géologiques caractéristique de la Bénoué, du Crétacé inférieur (100-130 Ma) à stratification entrecroisée ou oblique caractéristique. On rencontre à leur base des troncs d’arbre fossiles silicifiés. Ce n’est pas la « petrified forest » de l’Arizona, certes, mais c’est moins couru; le plus beau gisement de bois fossile était à 1 heure de très-très mauvaise piste, site connu d’une poignée de géologues. L’accueil des habitants était aimable et souriant, ils ne voyaient jamais personne (cf J.-J. Rousseau!); ils chassaient les oiseaux et petits animaux avec des arcs et des flèches... A la même époque géologique, des troupeaux de dinosaures paissaient paisiblement dans les verts pâturages et marécages du désert actuel de Iullemeden, au Niger, 600 km ou plus au Nord-Ouest (cf le professeur Taquet).

IMG_0136 t    section branche t

A gauche, fragments de troncs d’arbres silicifiés rapportés en France. les troncs de plusieurs mètres ont été laissés sur place, bien sûr. A droite, coupe polie d’un petit fragment d’arbre silicifié (hauteur 12 cm) La forme ovoïde est causée par l’écrasement secondaire. Remarquez les anneaux de croissance.

 carrière Ashaka t    Ammonite

Un autre haut lieu de la géologie du bassin de la Bénoué est la carrière de ciment d’Ashaka, au Nord de Gombe (photo de gauche). Les formations argilo-calcaires du Crétacé supérieur (90-100 Ma) étaient exploités sur une tranche d’une vingtaine de mètres pour en faire du ciment. Ces formations regorgeaient d’ammonites (photo de droite, diamètre 10-15 cm), ancêtres des nautiles actuels. Photos extraîtes du bulletin CREP de Christian Meister: Les Ammonites du Crétacé supérieur d’Ashaka, Nigéria, vol. 13, 1989.


coupe ammonite t
Coupes polies à travers une ammonite; dimension horizontale: 2 x 15 cm. Remarquez les loges de ce céphalopodes (céphalo=tête, pode=pied). Les ammonites fossiles sont argilo-carbonatées.

lingot étain 2

Lingot d’étain; dimensions 38X9,5X1,5, poids de 3,450 kg. A Jos, on pouvait visiter une des raffineries d’étain, produisant des lingots à partir de la cassitérite de gisements secondaires alluvionnaires (placers). Avant la guerre du Biafra, juste après l’indépendance, le Nigéria était le cinquième producteur mondial d’étain. Cette production était et est toujours dans les mains de compagnies locales, elle a bien repris ces dernières années. Le granit était aussi à l’origine de pierres précieuses et semi-précieuses: saphir, diamant, tourmaline, zircon, toujours dans des gisements secondaires.

Nig 357x    Nig 355

La carrière de granit de Gombe, autre haut lieu de la géologie du bassin de la Bénoué. Le granit constitue le coeur d’une structure en palmier comme celle représentée par la section sismique plus haut. En 8 ans et 4-5 visites, l’auteur a toujours vu les 2 mêmes ouvriers, assis sur leur tas de cailloux, masselote à la main, en train de casser leurs cailloux... A l’arrière-plan, sur la photo de droite, le porteur de blocs et le porteur d’eau; bonne répartition du travail! Gombe est une ville d’environ 300 000 habitants; vers 1985, 4 blancs y résidaient: un géologue, son épouse et un technicien prospectant l’uranium pour Total et une doctoresse polonaise. Une guest-house avec des chambres, au choix WC ou douche en état de fonctionnement et un restaurant, le « Liberty Restaurant » et son menu unique, poulet et salade!...


Aqu. Nig
Village du plateau de Jos, aquarelle d’un agent consulaire de l’ambassade de Sa Gracieuse Majesté.

Nig 360 2    Nig 361
Village du plateau de Jos.

Nig 349
Greniers à céréales d’un village.

Nig 351x
Troupeau de zébus. Ces troupeaux descendaient à pied jusqu’à Lagos, soit 600 km, ou beaucoup plus... A Lagos, ils arrivaient par l’autoroute urbaine! Imaginez un troupeau de charolais arrivant à Rungis par l’A6...

Nig 344    Nig 358x
Les pauvres vont à pied, et pieds nus, les riches à cheval, mais toujours pieds nus (on n’est pas au Texas).

Nig 364
Nig 368Nig 366
Village au Sud de Jos. Ce village n’est pas installé à l’abri de murailles cyclopéennes, mais au sein de figures d’érosion du granit! Les cactus servent de barrières contre les ruminants.

Nig 350x
Baobab par temps d’harmatan. Les baobabs peuvent atteindre une vingtaine de mètres de hauteur. L’harmatan est un vent du Nord soufflant jusqu’à la côte, en hiver, apportant de la poussière de sable; D’autres photos plus haut sont prises par même temps.


Pétrole et géologie pétrolière
Lagos
Flore et faune
Lagune & îles côtière, Badagry
Ganvié
Oshogbo
Art Nigérian
Le Delta
Le Nord