LONG'S PEAK, 4346 m (Rockies N.P., Colorado)

colorado map Longs's peak
Carte du Colorado. Sa plus grande dimension est de 612 km. Le Long's Peak est souligné de rouge.

Le Colorado est l'état des Rocheuses par excellence; on y trouve la plus grande partie des 4000 de la chaîne. Denver, la capitale, sur-nommée one mile high, est juste au pied des Rocheuses et en bordure de la grande plaine s'étendant jusqu'aux Appalaches. L'air y est sec et léger, agréable comparé à Houston. En hiver, les chutes de neige accompagnant les fronts froids venus du Nord, sont prédites avec une précision de 1/2 heure, et l'aéroport est bien équipé pour faire face. La neige, elle, ne fond pas, elle s'évapore en se sublimant. La première ligne de chemin de fer transcontinentale y passe (voir page Utah). Le parc national des Rocheuses, au N-W de Denver est accessible facilement dans la journée, en passant par Boulder, avec un centre touristique à Estes. Accessible depuis Denver, le mont Evans, 4260 m, où l'on monte en voiture. En hiver, les stations de ski sont accessibles par la route menant à Grand Junction: Vail et Aspen, les plus chics, et d'autres. La neige y est très poudreuse, très rarement en mauvaise condition, ou alors absente; pas de queue aux bennes, une fois les parkings pleins, la station ferme! Aspen, "Gstaad" des Rocheuses, ancienne cité minière, on a le Gstaad qu'on peut... Le P.N. de Florissant, souches d'arbre et surtout insectes fossiles, le massif du Mont Elbert (cf page suivante), et la mine de plomb de Leadville sont un peu plus au Sud de la route menant à Grand Junction.


Rockies NP geomap - long's peak
Carte géologique du P.N. des Rocheuses; le Long's Peak est souligné. Ce pic est, avec quelques autres, une culmination
surgie d'un massif granitique précambrien (socle ancien), entouré de roches métamorphiques.

Allant souvent à Denver,depuis Houston, pour des réunions techniques avec des associés ou chez Elf, LS avait fait quelques sorties en dehors de Denver, et avait eu envie d'escalader un 4000 des Rocheuses; le dernier, c'était dans les Alpes, plus de 20 ans auparavant; bien sûr, pas le Mount Evans, mais un sommet un peu moins civilisé! Le parc national des Rocheuses convenait bien à ce but, en passant par Boulder, mettant le Long's Peak à portée de Denver dans la journée; en partant d'un hôtel confortable et en y rentrant le soir! Au départ de Houston, LS s'était muni d'un vieux jean (le jean n'est pas la tenue lors des réunions...), d'une vieille veste de peau et de 2 pulls, et, à Denver, il avait acheté une paire de chaussures montantes légères, des chaussettes, un petit sac à dos et quelques vivres au centre commercial non loin d'un Hilton situé sur le périphérique. Le samedi du dernier weekend de Septembre 1981, départ aux aurores blêmes, à l'étonnement de la réceptionniste de nuit, une étudiante bien sûr, qui, étonnée de mon but, a la gentillesse de me faire un sandwich et un café, après avoir tout de même vérifié que mon dossier était ien complet, avec N° de carte de crédit. Le Long's Peak, elle connaissait vaguement...

 Rockies NP map t
Carte du P.N. des Rockies. Long's Peak est indiqué avec un astérisque.

Le trajet jusqu'à Estes, le centre des visiteurs, en dehors de la limite du parc, en passant par Boulder, ne doit pas durer plus de deux heures, ensuite, une belle route conduit au grand parking pour Long's Peak, déjà plein à 7 heures; registre à signer au départ et au retour. Altitude du parking 2800 m, altitude de Long's Peak, 4300 m, 1500 m de dénivelée, ça fait 5 heures, descente en 3 heures, plus 1 heure pour les arrêts, LS doit pouvoir faire ça, même après avoir passé bien des années au niveau de la mer. Le parking est dans la forêt de sapins (pas de mélèzes), le sentier est bien indiqué, il doit bien y avoir une centaine de randonneurs devant. Mais attention, pas un pied en dehors du sentier; pour éviter l'érosion, l'ancien tracé est barré et replanté... Le visiteur de cette page pardonnera à LS la mauvaise qualité de ses photos; en cause, l'ouverture automatique de son objectif à focale variable; et les miracles de Photoshop ont des limites! A la main, avec un Rollei, ça n'arrivait pas!


Rocky-Mountains NP
(photo www.nps.gov/romo/)

USA 262 t  USA 263 t
Le Long's Peak, sur la photo de droite.

En une bonne heure, la limite de la forêt, à 3400 m env. est atteinte et c'est au travers d'une toundra que le chemin se poursuit. Là où, dans les Alpes, des chalets d'alpage sont implantés, protégés par une croix, rien, une solitude immense... Ces pâturages, sorte de toundra se poursuivent jusqu'aux premiers pierriers. L'itinéraire se poursuit en remontant un vallon glaciaire de direction est-ouest vers le col d'une arête dentelée montant au sommet. On l'évite en tournant autour du pic par son flanc Nord, et ensuite, on monte au sommet vers l'Est. Des marmottes, elles sont nombreuses, et se laissent approcher et même nourrir (une marmotte mangeant une banane...! )


USA 279 t
Des marmottes bien dodues (l'hivernage approche) grignotant bananes, carottes ou pain...

USA 265 t
Le col avec son trou de serrure (key-hole) fermant le vallon glaciaire montant de l'Est vers l'Ouest.
C'est l'aboutissement d'un immense pierrier abandonné lors de la fonte du glacier.
("Dieu reconnaîtra les siens", comme le disait Simon de Montfort à la prise de Béziers, repris par Samivel!)

USA 270 t  USA 269 t
Juste en contrebas du col, un tout petit refuge permet de se protéger du pire; et le col, passage très étroit, "keyhole" (trou de serrure) se franchit en s'aidant d'une main;
l''itinéraire se poursuit le long des dalles du flanc Nord du pic.

USA 272 t  USA 274 t
On traverse les dalles de la paroi Nord sur une petite vire, en s'aidant un peu de la main gauche;
ensuite, passé l'angle on entame une montée facile, mais rendue pénible par l'altitude jusqu'au plateau sommital.
(les 3 photos ci-dessus se font suite)

USA 271 t
Lors de la traversée de la face Nord ci-dessus, un plateau avec de petits lacs morainiques s'offre à la vue.

USA 278 t
Les dalles de la face Nord, en montant vers le sommet (leur traversée se fait bien plus bas!).

USA 277
Le sommet, en bordure d'un immense plateau caillouteux, surplombant les dalles de la face Nord.
Pas de croix, au sommet...

Des rideaux de pluie venant de l'Ouest, avec des grondements de tonnerre incitaient LS à ne pas s'attarder; les Rocheuses ont la réputation d'être mauvaises pour la foudre... Sitôt les dalles franchies avec les premières gouttes, la descente se poursuivait sous la pluie, sans protection aucune... Retour trempé comme jamais et fourbu de même à la voiture, dans un parking désert; le Long's Peak, dernier (?) 4000 de LS, en 9 heures pile, comme calculé. Un oubli, la signature dans la colonne retour du registre... Aucun ranger ne l'a cherché... Surtout retour dans un hôtel confortable, avec le dimanche pour récupérer. Un peu décevant pour un 4000, comparé aux Alpes, jamais besoin de plus d'une main! Du niveau des Hautes Alpes calcaires, avec 1000 m de mieux!


Haut de page